Une eau équilibrée, c’est une piscine saine

Que vous soyez nouveau dans l’aventure d’une piscine chez soi , ou que vous ouvriez votre piscine comme chaque année au printemps, il reste dans les 2 cas important d’en assurer l’entretien courant, en établissant un bon équilibre chimique.

Que l‘eau de votre soit saine, cela ne dépend que de vous !

N’oubliez pas que l’équilibre de l’eau est en constante évolution. Même en cas d’utilisation normale, des substances indésirables se retrouvent dans votre eau. Ces éléments peuvent ternir l’aspect et la qualité de l’eau et empêcher les traitements chimiques de fonctionner de manière optimale. En équilibrant l’eau de votre piscine et en maintenant les produits chimiques dans les limites idéales, vous vous assurez que votre eau ne sera pas nocive pour votre piscine ou pour les nageurs. Plongeons donc directement dans cette chimie de base !

Introduction à la chimie des piscines

Avant de commencer à maîtriser l’équilibrage des niveaux d’eau, vous devez comprendre certains termes courants concernant la qualité de l’eau de votre piscine enterrée ou hors sol.

  • pH : C’est une mesure de l’acidité ou de la basicité de l’eau de votre piscine. Il est calculé dans une fourchette de 0 à 14 : moins de 7 indique l’acidité, 7 indique un état neutre et plus de 7 indique une base. Le niveau de pH est un indicateur d’équilibre qui fonctionne comme une échelle, mesurant le degré d’acidité ou de basicité de votre eau.
  • Alcalinité totale : Elle mesure la concentration de toutes les substances alcalines (ions bicarbonate, carbonate et hydroxyde) dissoutes dans l’eau de votre piscine, ainsi que la capacité de l’eau à résister aux changements de pH. L’alcalinité est ce qui neutralise les acides dans l’eau de votre piscine.
  • Total des solides dissous (TDS) : C’est le total combiné de toutes les substances organiques et inorganiques contenues dans l’eau de votre piscine. Cela comprend tout ce qui n’est pas constitué de molécules d’H20 pures – principalement des sels, des minéraux, des métaux, des cations ou des anions, et de la matière organique. La TDS est un indicateur général de la qualité de l’eau de votre piscine.

Quel est l’impact sur l’eau de ma piscine ?

La chimie de votre piscine peut être affectée par un certain nombre de facteurs. Tenez compte de ces questions lorsque vous travaillez sur l’équilibre de l’eau de votre piscine :

  • La qualité de l’eau : Avez-vous de l’eau dure ou de l’eau douce ?
  • La température : Vivez-vous dans un climat très chaud ?
  • Utilisation de la piscine : Utilisez-vous votre piscine plusieurs fois par jour ?
  • Fréquentation : Avez-vous beaucoup de nageurs en même temps dans la piscine ?
  • Pluies : La saison a-t-elle été particulièrement orageuse ?

Pourquoi l’équilibre du pH est-il important ?

Le niveau du pH de l’eau de votre piscine a un impact sur à peu près tout… de la croissance des algues et de la corrosion au confort et à la propreté en passant par l’efficacité des autres produits chimiques présents dans votre piscine.

Voici quelques raisons essentielles pour lesquelles vous voudrez vous efforcer de réguler le niveau du pH de l’eau de votre piscine :

  • Empêcher la croissance d’algues disgracieuses et l’accumulation de minéraux potentiellement nuisibles autour de votre piscine.
  • Empêcher la corrosion des composants métalliques de votre piscine, tels que les échelles, les rampes et les éléments de la pompe de la piscine, causée par des niveaux de pH trop bas.
  • Éviter les irritations des yeux et de la peau causées par l’eau de piscine dont le pH est inadéquat.
  • Maintenir l’efficacité du chlore pour éliminer les germes et les bactéries.

Idéalement, le pH de l’eau de votre piscine doit se situer entre 7,2 et 7,4. Une eau de piscine dont le pH se situe en dehors de ces fourchettes peut entraîner diverses complications. Si le pH tombe en dessous de 7,2, utilisez un dispositif d’augmentation du pH pour équilibrer l’eau (pH +). Lorsqu’elle dépasse 7,4 ajoutez un produit qui diminue le taux de pH (pH-)

Piscines à l’eau salée et régulateur de pH


Une piscine d’eau salée a une composition chimique différente de celle d’une piscine traditionnelle au chlore, et elle est plus sensible à un pH plus élevé. Si vous avez de l’eau salée, nous vous recommandons d’ajouter un régulateur de pH . Celui-ci mesurera très régulièrement le pH et compensera la moindre variation en effctuant de petites injections de produit.

Pourquoi l’alcalinité totale est-elle importante ?

L’alcalinité totale et le pH vont de pair : Une eau faiblement alcaline entraîne un faible pH, et une eau fortement alcaline un pH élevé. L’alcalinité totale est mesurée en parties par million (PPM) ou degré Français (F°), qui est une mesure de la quantité d’une substance particulière – telle qu’un produit chimique ou un minéral – présente dans l’eau.

Le pH est extrêmement sensible, facilement déséquilibré par les changements de température, la pluie ( de plus ne plus acide), les débris et même la pollution générée par les nageurs. L’alcalinité pare à tout cela grâce à son pouvoir tampon, absorbant ces fluctuations pour maintenir la stabilité du pH dans la piscine.

Une alcalinité trop élevée ou trop faible joue avec le pH et peut entraîner toute une série de problèmes, allant d’une irritation mineure de la peau et des yeux rouges à la croissance d’algues et à une eau trouble. Essayez d’obtenir une alcalinité totale comprise entre 80 et 120 ppm, en fonction du type de chlore que vous utilisez.

L’augmentation de l’alcalinité est aussi simple que l’ajout d’un additif d’alcalinité de marque – ou d’un simple bicarbonate de soude. Pour abaisser l’alcalinité, il faut une substance pour la faire baisser, soit de l’acide muriatique liquide (acide chlorhydrique), soit de l’acide sec (bisulfate de sodium) sous forme de granulés.

Faible alcalinitéHaute alcalinité
Une alcalinité inférieure à 80 ppm signifie que l’eau est trop acide, ce qui peut causer :En montant au-dessus de 120 ppm d’alcalinité, votre eau est trop alcaline, ce qui peut causer :
La corrosion des surfaces et des équipements des piscinesEntartrage des surfaces et des équipements de piscine
Plis ou taches sur le linerUn niveau de pH élevé, difficile à abaisser
Une eau qui vire au vertUne eau qui devient trouble
Brûlures ou démangeaisons des yeux et de la peauBrûlures ou démangeaisons des yeux et de la peau

Pourquoi dois-je m’inquiéter des solides dissous totaux ?

Le TDS est une mesure de tout ce qui s’est dissous dans l’eau de votre piscine. Cela inclut les minéraux comme le calcium et le sodium qui se sont séparés des produits chimiques de votre piscine, ainsi que la poussière dissoute, le pollen, la pollution des nageurs et les restes d’algues.

Toute l’eau, à l’exception de l’eau distillée, contient des minéraux dissous. Au fur et à mesure que l’eau de votre piscine s’évapore, les minéraux restants deviennent de plus en plus concentrés. Les minéraux présents dans l’eau de la piscine entravent l’efficacité des produits chimiques de votre piscine, ce qui permet de lutter contre les accumulations et les taches. Ces dépôts concentrés peuvent également se transformer en taches difficiles à enlever sur les parois et le fond de votre piscine.

Si votre piscine présente un niveau de TDS de 3 000 ppm ou plus, il est temps de vider un peu d’eau et d’ajouter de l’eau neuve.

Et le stabilisant ?


Le stabilisant d’eau de piscine – également appelé acide cyanurique ou conditionneur – préserve les niveaux de chlore dans votre piscine et les protège des effets de dégradation des rayons U.V.

Le stabilisant de piscine est disponible sous forme liquide ou en poudre. Veillez à n’ajouter que ce dont vous avez besoin. Si vous n’en utilisez pas assez, vous finirez par utiliser beaucoup plus de chlore. Si vous en ajoutez trop, votre chlore sera moins efficace – et vous devrez peut-être diluer l’eau de votre piscine pour la ramener dans la fourchette idéale de 40 à 100 ppm.